Politique

Pas de secrétaire tunisien

Par
Mis à jour le 2 décembre 2008 à 06:59

Malgré les sollicitations espagnoles et françaises, la Tunisie ne souhaite pas se voir attribuer le poste de secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée (UPM) qui siégera à Barcelone.

« L’Espagne est maintenant désireuse de lancer les activités. Mais notre position n’a pas évolué, explique un diplomate tunisien. Les pays du Nord nous ont poussés à nous porter candidat pour accueillir le secrétariat afin de rompre avec l’esprit bureaucratique et paternaliste du processus de Barcelone… avant de faire machine arrière. L’UPM s’essouffle non pas, comme on l’entend souvent, parce que les pays du Sud n’arrivent pas à se mettre d’accord, mais plutôt parce que l’Union a perdu son essence dans les querelles européennes. »