Société

Alpha Oumar Konaré lance sa fondation

Par
Mis à jour le 16 décembre 2008 à 10:58

L’ancien président de la Commission de l’Union africaine (UA) Alpha Oumar Konaré s’apprête à sortir de sa réserve en lançant, le 1er janvier 2009, sa propre fondation. Deux de ses plus proches collaborateurs, Adam Thiam (ancien porte-parole de l’UA) et Ibrahima Samba Traoré (ex-conseiller de Konaré à la présidence du Mali), l’accompagnent dans cette entreprise.

Nommé « Mouvement pour les États-Unis d’Afrique », le nouvel organisme aura pour vocation de faire renaître l’idéal du panafricanisme sur le continent par la création, dès 2009, d’une université des États-Unis d’Afrique à Bamako et par la relance de la Conférence des peuples africains, initiée en décembre 1957 par le président ghanéen Kwame Nkrumah.

La fondation militera également pour le paiement de réparations à l’Afrique pour les dommages causés par le colonialisme et l’esclavage. Elle doit par ailleurs travailler à la définition de critères permettant de sélectionner les pays africains qui seront chargés de représenter le continent dans les grandes institutions internationales, notamment sur les questions de justice économique et d’immigration.