Politique

Guerre des clans à Conakry

Par
Mis à jour le 16 décembre 2008 à 12:09

Alors qu’on la croyait terminée avec le limogeage, le 20 mai, de l’ex-Premier ministre Lansana Kouyaté, la guerre des clans continue de plus belle dans les cercles du pouvoir en Guinée. Avec des retournements d’alliances et des combinaisons contre-nature dont le pays a le secret, l’homme d’affaires Elhadj Mamadou Sylla et son ennemie d’hier, Chantal Cole, la « Madame Communication » du président, se sont retrouvés pour servir de « protecteurs » au nouveau chef du gouvernement, Ahmed Tidiane Souaré.

Face à eux, le secrétaire général à la présidence, Alpha Ibrahima Keira, par ailleurs beau-frère du chef de l’État, Lansana Conté, multiplie les stratagèmes pour avoir Souaré à l’usure : blocage des documents qu’il soumet à la signature de Conté, tentatives pour faire annuler par décret les décisions du gouvernement. Fort du soutien de la famille présidentielle, Keira exerce de facto les pouvoirs du chef de l’État.