Archives

Les Français espionnent les Chinois

Par
Mis à jour le 16 décembre 2008 à 12:12

La Fédération nationale des travaux publics (FNTP), qui regroupe les grandes entreprises françaises de la construction, a passé récemment commande d’une étude auprès d’un organisme spécialisé, pour comprendre dans le détail la composition des coûts des sociétés chinoises en Afrique. Lorsqu’elles répondent aux appels d’offres, ces dernières font des propositions de 30 % à 40 % moins chères que celles des Occidentaux. Non seulement elles recourent à de la main-d’œuvre nationale et à des matériaux fabriqués en Chine, mais elles bénéficieraient aussi de subventions.