Économie

Les menaces de Dakar

Par
Mis à jour le 16 décembre 2008 à 11:13

Les velléités sénégalaises de créer une Bourse à Dakar se précisent. « Si le président Abdoulaye Wade demande à la Sonatel, qui représente la moitié de la capitalisation de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) d’Abidjan, de rapatrier sa cotation à Dakar, elle le fera », estime une source proche du dossier. L’État sénégalais est en effet actionnaire à hauteur de 28 % de l’opérateur téléphonique.

En fait, le Sénégal semble surtout vouloir forcer la main à la BRVM pour qu’elle devienne véritablement une place régionale (sur les 38 entreprises cotées, 34 sont ivoiriennes). Cela passe notamment par une présidence tournante – pour l’instant tenue par un Ivoirien –, le développement des antennes nationales et l’installation du dépositaire central à Dakar. En attendant, la présidence sénégalaise a constitué une équipe. Sa mission : préparer le dossier technique avant le lancement d’une Bourse nationale.