Politique

Gicam : Behle ne veut pas de débat

Par
Mis à jour le 16 décembre 2008 à 12:15

À l’approche de l’élection à la présidence du Gicam (Groupement interpatronal du Cameroun), le 17 décembre, le président intérimaire Olivier Behle, un fiscaliste de 54 ans, a refusé de prendre part à un débat qui devait l’opposer à son concurrent, l’assureur Protais Ayangma, le 4 décembre, sur la chaîne STV, qui émet à partir de Douala. « Je souhaite que les problèmes de la corporation ne soient pas étalés sur la place publique », a estimé le poulain d’André Siaka, directeur général des Brasseries du Cameroun, qui a dirigé le Gicam pendant quinze ans avant de démissionner en septembre dernier. 
En refusant le débat, Behle prive Ayangma, par ailleurs fringant et télégénique patron de presse, d’une chance de surmonter son retard. Ce dernier espérait rallier à sa cause les dirigeants des PME, qui constituent 70 % des membres, contre la liste Behle soutenue par Siaka et le secrétaire général du Gicam Martin Abega.