Société

L’arme du crime

Par
Mis à jour le 16 décembre 2008 à 11:43

Après la mort d’Alexandre Grigoropoulos, 15 ans, abattu par un policier le 6 décembre, les étudiants manifestent en masse, trois jours plus tard, devant le Parlement grec. En brandissant une reproduction de l’arme du crime. Asphyxiée par un système universitaire archaïque et promise à des salaires de misère, la « génération 600 euros » laisse exploser son exaspération. Plusieurs jours durant, de violentes émeutes vont dévaster les principales villes du pays…