Archives

Polémique historico-théâtrale

Par - Jean-Dominique Geslin
Mis à jour le 16 décembre 2008 à 11:49

Thierry Bedard a-t-il été censuré ? Le metteur en scène de 47, spectacle inspiré de Madagascar 1947, l’ou­vrage que Jean-Luc Raharimanana a consacré au soulèvement anticolonial dans la Grande Île, l’affirme.

Créé le 19 septembre dernier au Centre culturel français d’Antananarivo, 47 aurait en effet disparu de la liste des pièces susceptibles d’être programmées en 2009 dans les établissements culturels français à l’étranger. Thierry Bedard a même écrit, pour s’en plaindre, à Bernard Kouchner.

Du côté du Quai d’Orsay, on explique que le spectacle n’a pas été écarté en raison du sujet évoqué. Et que les responsables culturels chargés de sélectionner les manifestations pour 2009 ont choisi de privilégier des spectacles « grand public ». D’ailleurs, souligne un diplomate, « les événements de 1947 ne sont plus un sujet de contentieux entre Paris et Antananarivo. La présentation du spectacle dans la capitale malgache a donné lieu à un colloque au lycée français et un atelier d’écriture avec Jean-Luc Raharimanana ».

Il est vrai que le sujet, longtemps tabou, a été clairement évoqué le 21 juillet 2005, lors de la visite officielle de Jacques Chirac, l’ancien chef de l’État ayant dénoncé « le caractère inacceptable des répressions engendrées par le système colonial ». La répression de l’insurrection nationaliste de 1947 aurait fait entre 20 000 et 100 000 morts.