Société

Les Arabes ont perdu la bosse des maths !

Par - Leïla Slimani
Mis à jour le 16 décembre 2008 à 11:51

Berceau de l’arithmétique et de la géométrie, le monde arabe est à la traîne pour l’enseignement des mathématiques et des sciences. C’est ce que révèle une enquête (« Trends in International Maths and Science Study ») réalisée par le Boston College et rendue publique le 9 décembre. 425 000 élèves ont été testés à deux niveaux de scolarité : le 4e grade (CM1), dans 36 pays ; et le 8e grade (classe de 4e), dans 48 pays.

En mathématiques comme en sciences, les écoliers arabes obtiennent un score inférieur à la moyenne mondiale. Surtout en Arabie saoudite et au Yémen. En sciences, seule la Jordanie sort du lot avec seulement 13 points de retard sur l’Italie.

Alors qu’en Asie et dans la plupart des pays occidentaux les garçons obtiennent de meilleurs résultats que les filles, c’est l’inverse dans le monde arabe. Dans les pays du Golfe, la différence de résultats selon les sexes atteint jusqu’à 70 points. Les deux pays subsahariens, Ghana et Botswana, pris en compte par l’enquête se classent en queue de peloton.