Économie

Premier fonds carbone

Par
Mis à jour le 17 décembre 2008 à 12:52

Lancé à l’initiative du groupe marocain CDG, de la Caisse française des dépôts et consignations et de la BEI, le Fonds capital carbone Maroc (FCCM) veut promouvoir les projets dans les secteurs des énergies renouvelables. D’une taille cible d’environ 26,5 millions d’euros, le FCCM sera géré par Accès Capital Atlantique, filiale de la CDG. Dans ce but, le Maroc peut s’appuyer sur son potentiel de production d’énergie éolienne (4 000 heures de fonctionnement par an), proche du niveau du Brésil. Les autorités marocaines veulent couvrir 13 % des besoins du pays à l’horizon 2012, grâce à une capacité installée de 1 300 MW. Des industriels comme Lafarge Maroc et bientôt Ynna Holding, dans le BTP, alimentent leurs cimenteries grâce à l’éolien.