Politique

De Reggane à In Ekker

Par - Faïza Ghozali
Mis à jour le 19 décembre 2008 à 09:30

La France a réalisé au Sahara 17 essais atomiques, dont 11 après l’indépendance de l’Algérie. Quatre d’entre eux étaient « atmosphériques » et eurent lieu dans les environs de Reggane, en 1960-1961. Les autres furent pratiqués dans des galeries souterraines creusées près d’In Ekker, entre 1960 et 1966.

Les accords d’Évian de mars 1962 stipulaient que « la France utilisera pour cinq ans les sites comprenant les installations d’In Ekker, Reggane et de l’ensemble de Colomb-Béchar-Hammaguir » (à noter que les mots « nucléaire » et « atomique » ne figurent pas dans le texte). Pourtant, à en croire l’expert français Bruno Barrillot, des « accords secrets » furent également conclus. Ils concernaient « les centres d’essais d’armes chimiques de B2-Namous, où la France a continué des expérimentations jusqu’en 1978, sous le couvert d’une société bidon, Sodeteg ».