Société

La Suisse poursuivie pour l’arrestation d’Hannibal Kadhafi

| Par Jeune Afrique

©

La Libye a décidé de poursuivre les autorités suisses pour l’arrestation, en juillet dernier, d’Hannibal Kadhafi, l’un des fils du dirigeant libyen.

« L’Etat libyen, Hannibal Kadhafi et sa femme vont déposer une plainte au tribunal de Genève », a déclaré l’avocat qui agit au nom de Tripoli, Charles Poncet. D’après ce dernier, la plainte devrait être déposée sous une quinzaine de jours.

Hannibal Kadhafi, l’un des fils de Mouammar Kadhafi, et sa femme, avaient été arrêtés à Genève en juillet dernier, à la suite d’une plainte de deux de leurs domestiques pour maltraitance. Pour ensuite être relachés.

Par ailleurs, à la fin du mois d’août, les deux anciens domestiques -une Tunisienne et un Marocain- avaient finalement accepté de retirer leur plainte pour mauvais traitement.

Cet incident a déclenché une véritable crise entre la Suisse et la Libye.

Tripoli a d’aillaures mis en oeuvre toute une série de mesures de représailles contre la Suisse. Ainsi deux ressortissants suisses ont été interdits de quitter le territoire libyen depuis l’été dernier.

En janvier, Sayf al-Islam Kadhafi, un autre fils de Kadhafi, avait annoncé que la Suisse avait fait une offre à la Libye pour tenter de mettre un terme à ce conflit, sans donner de détail sur le contenu de cette offre. Il avait juste précisé qu’il avait rencontré, à deux reprises, la ministre suisse des Affaires étrangères Micheline Calmy-Rey.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3097 ok 600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte