Politique

Marc Ravalomanana échec et mat

©

Le président malgache a démissionné ce mardi, selon son porte-parole et des sources diplomatiques en poste à Antananarivo. Marc Ravalomanana aurait remis le pouvoir à l'amiral Hyppolite Ramaroson, « le plus ancien dans le grade le plus élevé ».

Marc Ravalomanana dépose les armes. Le président malgache a démissionné ce mardi et décidé de remettre le pouvoir à l’armée, a déclaré à Reuters son porte-parole Andry Ralijoana. Plus précisémment, son choix s’est porté sur Hippolyte Ramaroson, « le plus ancien dans le grade le plus élevé ». Selon Andry Ralijoana, Marc Ravalomanana a quitté le palais d’Iavoloha pour une destination inconnue.

Plusieurs diplomates en poste à Antananarivo, la capitale, avaient annoncé cette démission. L’un d’eux a précisé que l’« ordonnance signée par M. Ravalomanana transfère les fonctions du président et du premier ministre à un directoire militaire ». La radio privée Antsiva avait pour sa part expliqué que Marc Ravalomanana avait quitté son poste à 13H55 (10H55 GMT), et que l’ambassade des Etats-Unis se chargeait de sa sécurité.

Cérémonie de prise du pouvoir

Peu avant l’annonce de la démission, l’opposant Andry Rajoelina était entré dans les bureaux de la présidence du centre d’Antananarivo, que l’armée avait investie la veille. Le maire déchu de la capitale, en conflit avec le chef de l’Etat depuis plusieurs semaines, était accompagné de milliers de partisans et salué par les militaires.

Xinhua annonce qu’Andry Rajoelina doit présider une cérémonie de prise de pouvoir vers 14h30 (11h30 GMT) au palais présidentiel dont s’est emparé l’armée. (avec AFP, Reuters et Xinhua)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte