Sport

De l’or au bout des gants pour le Camerounais Joseph Mulema

©

Joseph Mulema, le boxeur Camerounais des poids mi-moyen (69kg), a remporté la médaille d’or aux Jeux de la Francophonie qui se sont déroulés du 26 septembre au 6 octobre 2009 à Beyrouth, au Liban. Le pugiliste de 27 ans envisage la professionnalisation.

Un seul coup de poing encaissé contre vingt cinq coups assénés à ses adversaires en quatre combats. C’est le décompte auquel le boxeur Joseph Mulema est parvenu durant les Jeux de la Francophonie de Beyrouth, au Liban. Le Camerounais qui sortait pourtant d’un échec cuisant dès le premier tour des championnats d’Afrique de boxe en juillet dernier, à Maurice, a déjoué les pronostiques. L’entrée en compétition de Mulema fut une formalité face à un pugiliste Tunisien assommé au point (10-0) en huitième de finale. Le boxeur Camerounais a continué dans sa lancée en terrassant un Arménien en quart de finale (8-0), puis en gagnant (4-0) contre un Mauricien avant de remporter la médaille d’or en triomphant en finale contre un boxeur Marocain (6-1).

Bonne préparation

« Cette médaille d’or est le fruit d’une bonne préparation étalée sur un mois et demi. J’ai passé trois semaines de stage à Yaoundé, puis trois autres semaines de préparation en Egypte », explique Joseph Mulema. Grâce à cette victoire le sportif retrouve de la confiance. Car outre son échec aux derniers championnats d’Afrique de boxe, Joseph Mulema avait été éliminé au deuxième tour des Jeux Olympiques de Beijing, en Chine, en 2008. Sur le plan sous-régional, en revanche, le pugiliste des poids mi-moyen a toujours été efficace. Pour preuve, Mulema a remporté cette année la médaille d’or lors des championnats d’Afrique centrale disputés à Yaoundé. « Après ma victoire à Beyrouth, je me prépare pour le championnat de boxe du Cameroun, souligne-t-il. Je souhaite ensuite me lancer dans une carrière professionnelle. A 27 ans, je suis assez mature pour être un bon boxeur professionnel ».

Carrière professionnelle durant dix ans

Fan du boxeur américain Oscar De La Hoya et de son compatriote Hassan Ndam Njikam, boxeur professionnel en France, Joseph Mulema ne compte plus ses titres de champion du Cameroun. Sans oublier qu’en 2007, il avait déjà été sacré champion d’Afrique centrale de la catégorie des mi-moyens, au terme du championnat de la zone 4 disputé en Guinée équatoriale. « Je souhaite accomplir une bonne carrière professionnelle pendant environ 10 ans. Mais je ne veux rien précipiter et j’attends accrocher le bon wagon dans cette voie », conclu l’unique médaillé en boxe lors des Jeux de la Francophonie.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte