Dossier

Cet article est issu du dossier «L'Epopée des Fennecs»

Voir tout le sommaire
Sport

Algérie-Egypte : match maintenu, mesures de sécurité renforcées

| Par
Plusieurs joueurs algériens ont été blessés.

Plusieurs joueurs algériens ont été blessés. © AFP

La fédération internationale de football (FIFA) a décidé de maintenir le match Égypte-Algérie prévu au Caire samedi 14 novembre à 18h30 en demandant toutefois aux autorités égyptiennes de fournir « des garanties écrites confirmant le renforcement permanent des mesures de sécurité nécessaires autour de la délégation algérienne ». La décision de la FIFA fait suite à l’agression jeudi soir du bus transportant l’équipe nationale algérienne de l’aéroport du Caire à leur hôtel.

Trois joueurs ainsi que l’entraineur des gardiens de buts ont été blessés au cours de cet incident.« Ils ont caillassé le bus avec des grosses briques, a raconté le défenseur Antar Yahia à RMC. Des joueurs ont la tête ouverte et en sang. On était allongé dans le bus. Toutes les vitres étaient cassées. Tu en viens à avoir peur pour ta vie. Tant que la vie des joueurs n’est pas assurée, on a peur de jouer le match.»

Cette agression, commise deux jours avant le match décisif comptant pour la qualification pour la coupe du monde 2010, a provoqué une vive émotion en Algérie. Les deux présidents algérien et égyptien se sont même téléphonés alors que l’ambassadeur d’Égypte à Alger, Abdelaziz Chouki Sif Nasr, a été reçu jeudi soir par le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, Madjid Bouguerra. Celui-ci lui a fait part de "la consternation des autorités algériennes", selon un communiqué d’APS. Peu de temps après cette agression, des milliers de personnes sont sorties défiler dans les rues algériennes pour dénoncer l’accueil réservé à leurs compatriotes et pour apporter leur soutien aux Verts. Vendredi, des cortèges de voitures continuaient de sillonner les rues et les artères d’Alger dans une ambiance festive.

Colère et risques de représailles en Algérie

Redoutant des représailles à l’encontre des intérêts égyptiens en Algérie, les autorités ont décidé de renforcer les mesures de sécurité autour de l’ambassade d’Égypte à Alger et du siège de l’opérateur téléphonique Djezzy, filiale du groupe égyptien Orascom, situé prés de l’aéroport international. Deux camions de CRS ainsi qu’un barrage de police assurent une permanence autour cet édifice.

En signe de protestation, certains abonnés de Djezzy, numéro un de la téléphonie mobile en Algérie, ont déjà détruit leurs puces tandis que la résidence qui abrite une dizaine de cadres de la cimenterie Orascom de M’sila, à 600 kilomètres d’Alger, a été attaquée jeudi soir par des jeunes en colère.

Une possible qualification des Verts au mondial d’Afrique du Sud suscite un engouement et une ferveur populaires sans précédent à travers le territoire national ainsi qu’auprès de la communauté algérienne à l’étranger. L’Algérie n’a plus participé à une phase finale de coupe du monde depuis celle organisée en 1986 au Mexique.
 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte