Politique

UPM : Masa’deh officiellement désigné

L’actuel ambassadeur de Jordanie auprès de l’Union européenne et de la Belgique a été officiellement désigné comme secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée. Reste à désigner les secrétaires généraux adjoints et leurs attributions.

Mis à jour le 13 janvier 2010 à 13:56

Ahmad Masa’deh, ici à une cérémonie de l’Otan après des accords avec la Jordanie en nov 2009 © OTAN

C’est officiel : les représentants des 43 pays de l’Union pour la Méditerranée (UPM), réunis le 12 janvier à Bruxelles, ont entériné la nomination Ahmad Khalaf Masa’deh, l’actuel ambassadeur de Jordanie auprès de l’Union Européenne et de la Belgique, au poste de secrétaire général de l’organisation.

Adoption des statuts

Sa prise de fonction est prévue à la fin du premier trimestre 2010 après l’adoption des statuts de l’UPM qui pourrait avoir lieu lors de la prochaine rencontre des ambassadeurs, le 9 février, toujours dans la capitale belge.

« Nous avons retrouvé l’élan des débuts, explique un diplomate français. Il nous reste à nous mettre d’accord sur la répartition thématique des six postes de secrétaire général adjoint ».

Questions en suspens

Selon les informations recueillies par Jeune Afrique, l’Italie devrait obtenir le développement économique et les PMI-PME ; la Palestine, la dépollution et l’environnement ; et Malte, les questions sociales et de protection civile. L’enseignement supérieur et la recherche semblent promis à Israël, mais le Liban, qui redoute que son voisin ne fasse obstacle à ses projets, s’y oppose. La Turquie et la Grèce se disputent les transports, et l’on ne sait à qui échoira l’énergie.

Outre ces questions, les pays membres doivent également s’entendre sur un budget de fonctionnement et finaliser l’accord de siège. Le futur secrétariat général sera basé à Barcelone.