Elections

L’opposition entre enfin au gouvernement

| Par
Guillaume Soro et Laurent Gbagbo posent avec le nouveau gouvernement le 4 mars

Guillaume Soro et Laurent Gbagbo posent avec le nouveau gouvernement le 4 mars © AFP

Onze membres de l’opposition ivoirienne entrent au gouvernement, venant ainsi compléter la liste établie par le Premier ministre Guillaume Soro le 23 février dernier.

Mise à jour le jeudi 4 mars 2010 à 17h21

Après plusieurs jours de négociations, l’opposition ivoirienne est enfin entrée, aujourd’hui jeudi 4 mars, dans le gouvernement de Guillaume Soro, Premier ministre reconduit après la dissolution prononcée par Laurent Gbagbo le 12 février dernier. Le 23 février dernier, un gouvernement incomplet avait été annoncé. Comportant 28 ministres, il lui manquait encore les noms des onze titulaires des portefeuilles réservés à l’opposition. Le décret de Laurent Gbagbo annonçant les nouveaux titulaires a été lu par le secrétaire général de la présidence, Amédée Couassi Blé. Le gouvernement au grand complet s’est réuni dans la matinée pour un Conseil des ministres sous la présidence du chef de l’Etat.

Les onze ministères de l’opposition se répartissent entre les partis suivants: le Rassemblement des républicains de Côte d’Ivoire (RDR) de Alassane Ouattara (quatre ministres), le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) de Henri Konan Bédié (quatre ministres), Parti ivoirien des travailleurs (PIT) de Francis Wodié (un ministre), l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) de Albert Toikeusse Mabri (un ministre) et le Mouvement des forces de l’avenir (MFA) de Anaky Kobena (un ministre).

La formation d’un gouvernement complet est une étape supplémentaire vers la normalisation de la situation politique ivoirienne. Après la mise sur pied d’une Commission électorale indépendante (CEI) renouvelée la semaine dernière, les tensions nées de la double dissolution de la CEI et du gouvernement devraient laisser place à la repise du processus électoral. Cette crise avait par ailleurs entraîné un regain de tension marqué par des manifestations de l’opposition, parfois émaillées de violences, et la mort d’au moins sept personnes lors de la répression de protestations.

La liste du gouvernement au complet:

Premier ministre, chef du gouvernement: Guillaume Soro

Ministre d’Etat, ministre du Plan et du développement: Paul-Antoine Bohoun Bouabré (Front populaire ivoirien, FPI)

Ministre d’Etat, Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des droits de l’Homme: Mamadou Koné (Forces nouvelles, FN)

Ministre de l’Intérieur: Désiré Tagro (FPI)

Ministre de l’Economie et des finances: Charles Koffi Diby (société civile)

Ministre de la Défense: Michel Amani N’Guessan (FPI)

Ministre des Affaires étrangères et de l’intégration africaine: Jean-Marie Kacou Gervais (PDCI, opposition)

Ministre de la Jeunesse, du sport et de la salubrité urbaine: Théodore Mel Eg (Union démocratique et citoyenne, UDCY, mouvance présidentielle)

Ministre de la Production animale et des ressources halieutiques: Alphonse Douati (FPI)

Ministre de l’Industrie et de la promotion du secteur privé: Moussa Dosso (FN)

Ministre des Mines et de l’énergie: Augustin Kouadio Komoé (FPI)

Ministre du Tourisme et de l’artisanat: Sidiki Konaté (FN)

Ministre des Infrastructures économiques: Dagobert Banzio (PDCI)

Ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement: Ibrahim Sy Savané (FN)

Ministre de l’Education nationale: Gilbert Bleu Lainé (FPI)

Ministre de la Construction, de l’urbanisme et de l’habitat: Meyliet Tiémoko Koné (FN)

Ministre de l’Agriculture: Mamadou Sangafowa Coulibaly (Rassemblement des républicains, RDR, opposition)

Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique: Ibrahima Cissé (RDR)

Ministre de la Fonction publique et de l’emploi: Emile Guiriéoulou (FPI)

Ministre de la Lutte contre le sida: Christine Adjobi (FPI)

Ministre de la Famille, de la femme et des affaires sociales: Jeanne Adjoua Peuhmond (RDR)

Ministre de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle: Benjamin Atsé Yapo (FPI)

Ministre des Transports: Albert Flindé (UDPCI, opposition)

Ministre de la Santé et de l’hygiène publique: Eugène Aouélé Aka (PDCI)

Ministre du Commerce: Calice Yapo Yapo (PDCI)

Ministre des Nouvelles technologies de l’information et de la communication: Gohorey Houga Bi (RDR)

Ministre de l’Environnement, des eaux et forêts: Karim Fadiga (PIT, opposition)

Ministre de la Culture et de la francophonie: Azoumana Moutaye (MFA, opposition)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3097 ok 600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte