Société

Zinédine Zidane à la tête des Fennecs ?

D’après le journal français Sud-Ouest, le président algérien aurait proposé au champion du monde de football français de prendre la tête de la sélection nationale.

Mis à jour le 11 mars 2010 à 12:08

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika (à dr.) rencontre Zinédine Zidane le 3 mars 2010 © AFP

« Les rapports incestueux entre football et politique expliquent en grande partie » les grandes lacunes des équipes africaines, déplorait Jeune Afrique dans un éditorial cette semaine. L’Algérie viendrait-elle d’en donner un nouvel exemple ? D’après le quotidien régional français Sud-Ouest, le président de la république Abdelaziz Bouteflika aurait proposé à Zinédine Zidane de prendre la tête de la sélection nationale de football.

Zidane réserve sa réponse
D’après le journal qui s’appuie sur « une source proche de la présidence algérienne », la proposition aurait eu lieu la semaine dernière, au cours d’une rencontre entre les deux familles, alors que le champion du monde français séjournait à Alger, dans le pays d’origine de ses parents. Zidane aurait demandé un délai de réflexion avant de donner sa réponse. Aucun des deux hommes n’a démenti cette information. Ce qui n’est pas très rassurant pour l’actuel sélectionneur Rabah Sâadane, surtout à quelques mois du début du Mondial en Afrique du Sud auquel l’Algérie prendra part pour la première fois depuis 24 ans.

Sâadane en mauvaise posture

Alors que Rabah Sâadane a été traité en héros après la qualification des Fennecs pour le Mondial, il doit actuellement faire face à une campagne de déstabilisation – notamment de la part de la presse arabophone algérienne, qui souhaite visiblement le voir remplacé. Sa reconduction à la tête de la sélection algérienne à l’issue de son contrat, qui prend fin après la Coupe du monde, parait toutefois encore probable compte tenu de ses résultats. En Angola cette année, il a permis aux Fennecs de faire leur meilleur résultat en Coupe d’Afrique des Nations depuis vingt ans avec une quatrième place. Le prestigieux nom de Zidane vient de s’ajouter à la liste des prétendants au poste.