Société

Concert de stars avant le coup d’envoi du Mondial

Invités à chanter lors du concert d’inauguration du Mondial 2010, le 10 juin prochain, de nombreux artistes, africains et internationaux feront le show à la veille d’un mois de compétition.  

Mis à jour le 18 mars 2010 à 07:24

Shakira lors d’une précédente Coupe du monde. © Reuters

En vente depuis mercredi 17 mars, les billets pour assister au concert d’ouverture de la Coupe du monde en Afrique du Sud risquent de s’arracher plus vite encore que les places des matchs eux-mêmes. La Fédération internationale de football (Fifa) a fait un effort particulier en convoquant pour l’occasion toute une pléiade d’artistes de renom.

La Béninoise Angelique Kidjo, les Maliens Amadou et Mariam, ou encore les Sud-Africains Vusi Mahlasela et The Parlotones ainsi que les rockeurs de BLK JKS, se produiront trois heures durant sur la scène aménagée pour l’occasion au stade rénové Orlando, dans le township de Soweto, le 10 juin – soit la veille de la cérémonie d’ouverture du Mondial. A leur côté, des artistes « star », tels qu’Alicia Keys, Shakira, John Legend ou le groupe Black Eyed Peas complèteront l’affiche.

Projet social

Tout au long du concert, des célébrités et des talents du football feront leur apparition devant pas moins de 30 000 personnes. Le show sera retransmis en direct dans le monde entier et les bénéfices de la soirée seront employés à financer des soins de santé et des campagnes éducatives pour les populations défavorisées.

"Nous sommes ravis d’avoir un concert de cette ampleur et de tels talents de scène en lever de rideau de la première Coupe du monde de la Fifa en Afrique", a déclaré le secrétaire général de la Fifa Jerome Valcke. "Cela illustre le pouvoir universel et rassembleur du football et de la musique et cela donnera le coup d’envoi de la compétition sur une note de fête".

Le choix de Kevin Wall pour produire l’événement comporte une valeur hautement symbolique : il a participé aux concerts organisés à l’occasion de la libération de Nelson Mandela, l’ancien président sud-africain icône de la lutte anti-apartheid, incarcéré pendant 27 années.     (avec agences)