Politique

La menace Ben Laden plane toujours

Oussama Ben laden menace à nouveau les Etats-Unis. © AFP

Le chef d’Al-Qaïda a diffusé un message dans lequel il menace de s’en prendre à tous les Américains si le cerveau présumé des attentats du 11 Septembre, Khaled Cheikh Mohammed, est condamné à mort aux Etats-Unis.

Depuis sa grotte vraisemblablement située entre le Pakistan et l’Afghanistan, Oussama Ben Laden se veut plus menaçant que jamais. Dans un message audio adressé au peuple américain et diffusé jeudi 25 mars par la chaîne Al-Jazira, le chef d’Al-Qaïda affirme que le président Barack Obama "suit la même politique que son prédécesseur (…) notamment par une escalade en Afghanistan et le traitement injuste de nos prisonniers, et en premier lieu du héros Khaled Cheikh Mohammed". Un homme que, selon lui, la Maison Blanche veut « exécuter » alors qu’il est en réalité, avec quatre de ses coaccusés, en attente d’un jugement à une date indéterminée par un tribunal de droit commun ou un tribunal militaire d’exception.

"Le jour où les Etats-Unis prendront cette décision, reprend Ben Laden, ils auront pris la décision de faire exécuter tout Américain que nous ferons prisonnier". En clair, si Cheikh Mohammed, considéré comme le "cerveau" autoproclamé des attentats du 11 Septembre, est condamné à mort, Al Qaïda se vengera sur tous les Américains qui tomberont entre ses mains. Ce qui n’est peut-être pas une si grande nouveauté…

Ingénieur mécanique

Qui est Khaled Cheikh Mohammed ? Né le 24 avril 1965 au Koweït, d’une famille originaire du Pakistan, il adhère vers seize ans au mouvement des Frères musulmans puis part en 1983 faire ses études aux Etats-Unis, où il obtient trois ans plus tard un diplôme d’ingénieur mécanique. Attiré par le jihad anti-soviétique en Afghanistan, il se rend dans le nord du Pakistan où, selon le rapport de la commission américaine du 11-Septembre, il rencontre le chef islamiste Abdoul Rasoul Sayyaf, qui devient son mentor.

En 1996, nouvelle rencontre décisive : en Afghanistan, il parle à Oussama ben Laden du plan qui allait devenir celui du 11 septembre 2001. Après le succès de l’opération, celui que les services de renseignements occidentaux appellent par ses initiales (en anglais), "KSM", s’installe au Pakistan. Il est arrêté à Rawalpindi, ville-jumelle d’Islamabad, le 1er mars 2003 et transféré dans la prison militaire américaine de Guantanamo, à Cuba.

Discours dogmatique

Le message d’Oussama Ben Laden rend essentiellement hommage au  »héros » Cheikh Mohammed, que le chef d’Al-Qaïda voudrait visiblement voir transformé en  »martyr » pour galvaniser ses troupes, mais il s’exprime aussi avec une certaine myopie sur les événements au Proche-Orient. Alors que les Etats-Unis et Israël traversent une des crises diplomatiques les plus graves de leur histoire – Ben Laden livre un discours dogmatique classique. "Les politiciens de la Maison Blanche continuent d’exercer l’injustice à notre égard, notamment en soutenant les Israéliens qui occupent notre terre, la Palestine", affirme-t-il sans peur d’être contredit par l’actualité.

Le dernier message connu du chef d’Al-Qaïda, également diffusé par Al-Jazira, remonte au 24 janvier dernier. Il y a revendiqué l’attentat manqué sur un avion américain effectuant la liaison Amsterdam-Detroit le jour de Noël et menacé les Etats-Unis de nouvelles attaques s’ils poursuivaient leur soutien à Israël. Dans ce bref enregistrement, le chef d’Al-Qaïda rendait hommage à un autre "héros" Umar Farouk Abdulmutallab, le jeune Nigérian qui avait tenté de faire exploser l’avion. (avec AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte