Elections

Le calendrier électoral compromis

| Par Jeune Afrique
Le président tchadien Idriss Déby devrait affronter les urnes en avril 2011.

Le président tchadien Idriss Déby devrait affronter les urnes en avril 2011. © AFP

Le processus électoral tchadien, qui doit débuter à la fin de l’année, est déjà entaché d’irrégularités. Le comité de suivi de l’accord de 2007, regroupant pouvoir et opposition, demande la révision des listes locales de la Commission électorale, ce qui compromet le calendrier prévu.

Les scrutins qui doivent se tenir au Tchad au tournant de l’année prochaine sont bien mal partis. Selon le calendrier électoral, les Tchadiens sont appelés à se rendre aux urnes en novembre pour les élections législatives, en décembre pour les élections locales, et en avril 2011 pour l’élection p

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer