Politique

Le calendrier électoral compromis

Le processus électoral tchadien, qui doit débuter à la fin de l’année, est déjà entaché d’irrégularités. Le comité de suivi de l’accord de 2007, regroupant pouvoir et opposition, demande la révision des listes locales de la Commission électorale, ce qui compromet le calendrier prévu.

Par
Mis à jour le 14 avril 2010 à 14:25

Le président tchadien Idriss Déby devrait affronter les urnes en avril 2011. © AFP

Les scrutins qui doivent se tenir au Tchad au tournant de l’année prochaine sont bien mal partis. Selon le calendrier électoral, les Tchadiens sont appelés à se rendre aux urnes en novembre pour les élections législatives, en décembre pour les élections locales, et en avril 2011 pour l’élection p