Archives

Grand départ pour la nouvelle gare maritime de Dakar

La construction du bâtiment (1 800 m2) fait partie du plan de modernisation du port.

La construction du bâtiment (1 800 m2) fait partie du plan de modernisation du port. © Erick Ahounou pour J.A.

Le Port autonome de Dakar ouvre les portes, mercredi 12 mai, de sa nouvelle gare maritime. Un vaste complexe qui aura coûté 1,6 milliard de F CFA, dédié aux voyages vers Gorée comme vers l’étranger.

Les ouvriers se pressent de donner un dernier coup de peinture sur des bancs métalliques bleus : les pieds chromés sont piqués de rouille. Pourtant, le matériel est neuf. Ils se trouvent dans la toute nouvelle gare maritime internationale de Dakar, que le président sénégalais Abdoulaye Wade viendra inaugurer, mercredi.

Ce bâtiment de 1 800 mètres carrés remplace l’ancienne gare qui abritait une boutique et une salle d’attente, souvent pleine à l’approche de la navette pour l’Île de Gorée. Le nouveau lieu, plus vaste, est destiné aussi bien au trafic international de passagers qu’au voyage vers Gorée ou Ziguinchor, en Casamance. La nouvelle infrastructure a coûté 1,6 milliard de F CFA (2,4 millions d’euros), sur les 24,5 milliards de F CFA investis par le Port autonome de Dakar (PAD) dans son vaste plan de modernisation.

 

La salle d’attente, située sur une mezzanine.
(Erick Ahounou pour J.A.)

 

Une fresque propice à l’évasion

La nouvelle structure est pour l’instant vide, et les murs renvoient l’écho du moindre pas. Les fresques en faïence ont été réalisées par Kalidou Kassé : ce peintre plasticien sénégalais de renommée internationale, né en 1957, signe là une œuvre qu’on ne saurait ignorer en entrant dans ce bâtiment très éclairé. Voiles, vagues… la fresque est propice au rêve et au voyage. Elle s’accorde avec la vue sur la mer, l’open space en mezzanine ou encore le bar en demi-cercle – n’est-ce pas là la vocation d’une gare, provoquer chez le voyageur de passage l’envie de larguer les amarres, de changer d’air ? Ne manquent plus que l’animation des commerces, qui ont déjà leur place réservée, et le son des calebasses qui s’entrechoquent pour reconstituer l’ambiance des grands départs.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte