Elections

André Mba Obame et Jean Eyéghé Ndong élus d’après les « premières tendances »

L'ex-ministre de l'Intérieur André Mba Obame, lors d'un meeting , le 29 août 2009 à Libreville. © AFP

L'ancien ministre de l'Intérieur, André Mba Obame, et l'ancien Premier ministre, Jean Eyéghé Ndong, auraient chacun reconquis leur siège de député d'après les "premières tendances" des législatives partielles, dévoilées par la télévision gabonaise. Le Parti démocratique gabonais (PDG) du président Ali Bongo Ondimba, aurait quant à lui remporté les trois autres sièges en jeu lors de ce scrutin.

Deux ex-barons du régime, dont l’ex-ministre de l’Intérieur André Mba Obame, ont reconquis leur siège de député lors des législatives partielles au Gabon dimanche, alors que le parti du président Ali Bongo a remporté les 3 autres partielles, selon des résultats officieux.

Les résultats officiels ne devraient être connus que lundi mais d’après les "premières tendances" données par la première chaine de télévision gabonaise (RTG1) et une déclaration du Premier ministre Paul Biyoghe Mba, les tendances donnent le Parti démocratique gabonais fondé par Omar Bongo vainqueur dans trois circonscriptions et l’Union nationale (UN), parti d’opposition fondé par les anciens barons vainqueurs dans les deux autres circonscriptions en jeu.

Paulette Missambo et Casimir Oyé Mba battus

André Mba Obame "AMO", officiellement 3e de la présidentielle de 2009 remporté par Ali Bongo, serait largement en tête dans sa circonscription de Medouneu (Woleu-Ntem, nord) avec plus de 65% des suffrages.

Dans le 2e arrondissement de Libreville, l’ancien Premier ministre Jean Eyéghé Ndong, candidat de l’UN remporterait plus de 70% des voix face à Paul Mba Abessole, un ex-opposant revenu à la majorité présidentielle, ancien ministre.

A Ntoum (40 km de Libreville), l’ancien Premier ministre Casimir Oyé Mba (UN) perdrait son siège au profit de Julien Nkoghé Bekalé, actuel ministre des Mines, dans un duel serré.

L’ex-baronne du PDG Paulette Missambo serait elle largement battue à Lastourville (centre) par l’actuel ministre de l’Energie, Régis Immongault.

Le candidat du PDG Charles Otando serait quant à lui vainqueur à Bendje (sud-ouest).

Les poids lourds ont perdu leur mandat en quittant le PDG, la loi prévoyant qu’on ne conserve pas son siège si on quitte le parti sous la bannière duquel on a été élu.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte