Politique

Un journaliste tué par balles

Le site internet du journal continue de publier des articles, mais est inaccessible au Rwanda. © umuvugizi.com

Jean-Léonard Rugambage, journaliste au bimensuel "Umuvugizi", actuellement suspendu par les autorités, a été tué par balles, jeudi soir à Kigali.  

Après une vague d’arrestations d’opposants dans la journée de jeudi, le climat s’est encore alourdi dans la capitale rwandaise vendredi, lorsque le porte-parole de la police, Éric Kayiranga, a annoncé la mort du journaliste Jean-Léonard Rugambage.

L’homme, surnommé « Sheriff » Rugambage, a été assassiné « devant la porte de son domicile, alors qu’il rentrait vers 22 h la nuit dernière », a annoncé Éric Kayiranga.

Premier cas depuis 1998

D’après la police, le meurtrier est un « inconnu » armé qui a pu prendre la fuite. Il s’agit du premier assassinat de journaliste dans le pays depuis 1998, d’après l’ONG Reporter sans frontières (RSF).

Selon Jean-Bosco Gasasira, le rédacteur en chef d’Umuvugizi, exilé en Ouganda, « Sheriff », avait publié un article sur la tentative d’assassinat du général Faustin Kayumba Nyamwasa en Afrique du Sud sur le site internet de son journal, le week-end dernier. 

Le général Faustin Kayumba Nyamwasa, un ancien proche du président Paul Kagamé, est soupçonné par Kigali d’être l’instigateur des attaques à la grenade qui avaient fait deux morts, au mois de février. Il s’était exilé en mars en Afrique du Sud. En réponse aux accusations de l’épouse du général, Kigali a nié tout lien avec cette attaque.

Suspendu depuis le mois d’avril, pour une durée de six mois, le bimensuel Umuvugizi continue de publier des articles sur internet, mais le site est bloqué par les fournisseurs d’accès rwandais.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte