Société

Serigne Bara Mbacké, le calife général des mourides, est mort

Mis à jour le 1 juillet 2010 à 16:26

Les mourides, membres de la plus influente confrérie musulmane du Sénégal, sont en deuil. Leur calife général, Serigne Bara Mbacké, est décédé mercredi soir à l’âge de 85 ans selon la presse sénégalaise. Qui annonce sa succession par Serigne Cheikh Maty Lèye Mbacké, un membre de sa famille.

La très influente confrérie musulmane des mourides est orpheline. Son calife général, le plus haut responsable de la confrérie, est décédé mercredi soir, a annoncé la presse sénégalaise.

Le plus âgé des petits-fils du fondateur

Âgé de 85 ans, il avait récemment été hospitalisé à Dakar, d’après une source proche de son entourage, citée par l’Agence de presse sénégalaise (APS). Mais il s’est éteint à Alieu, une banlieue proche de Touba, la deuxième agglomération du pays, située à 200 km à l’est de Dakar et placée sous l’autorité exclusive du calife général.

Il a été enterré dans l’enceinte de la Grande Mosquée de la ville quelques heures plus tard.

Serigne Bara Mbacké avait succédé à Serigne Saliou Mbacké après la mort de ce dernier, le 28 décembre 2007.

Il était le plus âgé des petits-ffils du fondateur de la confrérie, Cheikh Ahmadou Bamba.

C’est Serigne Cheikh Maty Lèye Mbacké, décrit par ses proches comme « un grand érudit de l’islam qui mène une vie de soufi complètement détachée des préoccupations terrestres », d’après l’APS, qui est appelé à lui succéder.

Le président sénégalais Abdoulaye Wade, lui-même adepte du mouridisme, doit se rendre jeudi à Touba pour rendre hommage au défunt.