Politique

Décès de Mustapha Bouteflika, le frère du chef de l’État

Mustapha Bouteflika, Zinedine Zdane et le président Boteflika, le 3 mars à Alger.

Mustapha Bouteflika, Zinedine Zdane et le président Boteflika, le 3 mars à Alger. © AFP

Le frère et médecin personnel du chef de l’État algérien Abdelaziz Bouteflika est décédé des suites d’une longue maladie, le vendredi 2 juillet.

Selon l’agence officielle APS, le frère du président Algérien Abdelaziz Bouteflika, qui était aussi son médecin personnel, le Dr Mustapha Bouteflika, est décédé ce 2 juillet à 54 ans des suites d’une longue maladie. Il devrait être inhumé samedi 3 juillet au cimetière de Ben Aknoun, sur les hauteurs d’Alger. Ce décès survient une année après celui de la mère du chef de l’État. Mustapha Bouteflika était apparu en public pour la dernière fois début mars, au Palais d’El Mouradia à Alger, lorsque le président Bouteflika avait reçu l’ancien capitaine de l’équipe française de football et champion du monde Zinedine Zidane. En réalité, des rumeurs sur sa mort avait circulé en mars, obligeant la présidence à le faire apparaître aux côtés du chef de l’État. Mustapha est l’un des quatre frères du président, avec Said, Abdelghani et Nacer. Il avait discrètement participé à la campagne d’avril 2009 pour la réélection de Bouteflika à un troisième mandat. Puis il avait rejoint la Suisse pour y subir des soins. Sa maladie- une leucémie – l’avait même empêché d’assister à l’enterrement de sa mère, en juillet 2009.
 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte