Politique

Déplacement à N’Djamena : El-Béchir osera-t-il braver la CPI ?

La CPI a délivré un mandat d'arrêt pour génocide contre Omar el-Béchir la semaine dernière.

La CPI a délivré un mandat d'arrêt pour génocide contre Omar el-Béchir la semaine dernière. © AFP

Le président soudanais Omar el-Béchir, visé par plusieurs mandats d’arrêt de la Cour pénale internationale, a l’intention se rendre au Tchad ce mercredi. Ce serait son premier voyage dans un pays qui a ratifié le traité instituant cette juridiction.

« Le président dirigera la délégation du Soudan au sommet de la Censad », (Communauté des États sahélo-sahariens) titrait fièrement le quotidien soudanais Al-Akhbar, mardi.

À peine plus d’une semaine après la délivrance d’un nouveau mandat d’arrêt pour génocide par la Cour pénale internationale (CPI) à l’encontre d’Omar el-Béchir, ce voyage prendrait des allures de défi au procureur Luis Moreno Ocampo.
Il a été pourtant confirmé par un « haut responsable soudanais sous le couvert de l’anonymat » à l’AFP.

Le Tchad, nouvel allié d’El-Béchir

Après la délivrance du premier mandat d’arrêt de la CPI contre lui, en mars 2009, Omar el-Béchir avait multiplié les déplacements à l’étranger (Égypte, Arabie Saoudite, Libye, Érythrée, Qatar, Zimbabwe, Éthiopie…) pour montrer qu’il n’était pas isolé. Mais s’il avait lieu, ce voyage au Tchad serait son premier dans un pays ayant ratifié le Statut de Rome qui a mis en place la CPI.

Toutefois, N’Djamena ne devrait pas utiliser cette occasion pour le mettre sous les verrous. Après plusieurs années de conflit par rébellion interposée, les deux pays se sont engagés sur la voie de la réconciliation. Suite au voyage d’Idriss Déby Itno à Khartoum pour sceller celle-ci, il a été convenu qu’Omar el-Béchir lui rendrait la politesse.

De plus, l’Union africaine (UA), a fait savoir depuis juillet 2009 que ses membres ne coopéreraient pas avec la CPI sur ce dossier. Elle a réitéré sa position après l’inculpation pour génocide de la semaine dernière. De quoi ouvrir de nouveaux horizons au président soudanais.
 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte