Société

Le projet de la mosquée à Ground Zero se précise

Mis à jour le 4 août 2010 à 13:34

En refusant de classer monument historique un immeuble situé à deux pas de Ground Zero et devant être remplacé par une mosquée, la ville de New York vient d’infliger un sérieux revers aux opposants au projet.

Il devrait bien y avoir une mosquée près du site des tours jumelles détruites par les attentats du 11 septembre 2001. Le dernier obstacle potentiel à sa construction vient en tout cas d’être levé par la commission de la ville de New York chargée de la préservation du patrimoine. Le 3 août, celle-ci a décidé à l’unanimité de ne pas placer sur la liste des monuments historiques le bâtiment du 45-47 Park Place près de Ground Zero, où la mosquée doit être construite. Datant de 1850, l’immeuble n’abrite plus désormais qu’un magasin de vêtements à l’abandon.

« La commission a voté par neuf voix contre zéro pour ne pas placer le bâtiment » sur la liste, a déclaré son président, Robert Tierney. Alors que les neuf membres de ce comité expliquaient à tour de rôle les raisons de leur choix, le public était très partagé dans la salle. Certains applaudissaient à tout rompre mais d’autres manifestaient leur écœurement  en criant : « Honte ! »

« Ne pas glorifier les meurtriers de 3 000 personnes »

Une femme a brandi une pancarte sur laquelle était inscrit : « Ne glorifiez pas les meurtriers de 3 000 personnes, non à la mosquée du 11-Septembre », et « L’islam bâtit des mosquées sur le site de ses conquêtes ».

Un classement sur la liste des monuments historiques aurait empêché la démolition du bâtiment et, par conséquent, la construction de la mosquée et d’un centre islamique. Ce projet très controversé avait été approuvée en mai par le Conseil municipal de New York. Pour ses partisans, la réalisation de ce programme a le mérite de prouver que l’islam ne se résume pas au salafisme et que la démocratie américaine n’a pas renié ses principes de respect des religions.

(avec AFP)