Archives

Aqmi exécute un douanier retenu en otage depuis deux mois

Carte d'Afrique situant le sanctuaire et la zone d'activité directe d'Al Qaïda dans la zone sahelo © AFP

Aqmi occupe encore le devant de la scène médiatique. Selon plusieurs sources concordantes, l’organisation terroriste a exécuté un douanier retraité du Sud de l’Algérie.

Il était retenu en otage depuis juin, après une attaque d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qui avait coûté la vie à 11 gendarmes algériens à la frontière entre le Mali et l’Algérie. L’organisation l’a exécuté pour des motifs difficilement justifiables : le douanier avait surtout le tort d’être algérien.

« La branche d’Aqmi dirigée par Abdelkrim Taleb (un Touareg) a exécuté entre lundi et mardi dans le Sahara, le douanier algérien, un retraité fait prisonnier en juin lors de l’attaque de positions algériennes dans le sud », a affirmé à l’AFP une source des services de sécurité dans la zone.

« C’est vrai que le douanier a été abattu. Al-Qaïda dit que c’est parce que l’armée algérienne s’apprêtait à l’attaquer », a déclaré de son côté un notable touareg de Kidal (nord-est du Mali). « Le douanier algérien tué nous était apparenté », a-t-il précisé.

Hier la presse algérienne avait vivement critiqué la rançon présumée que l’Espagne aurait payé pour la libération, le 23 août, de deux de ses ressortissants qui étaient aux mains d’Aqmi depuis novembre.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte