Politique

Entente pour un second tour « apaisé »

Invités par le président burkinabè, les deux candidats à la présidentielle guinéenne, Cellou Dalein Diallo et Alpha Condé, ont signé un document de six pages qui les encourage à faire du second tour un scrutin calme et transparent.

Mis à jour le 3 septembre 2010 à 18:49

Au sortir d’une réunion à Ouagadougou, sous l’égide du médiateur de la crise guinéenne Blaise Compaoré, les deux candidats à la présidentielle ont signé un accord. Dans ce texte ils se sont engagés, vendredi 3 septembre, à « mener une campagne politique apaisée, dans le respect mutuel et conformément […] au code de bonne conduite auquel ils ont adhéré, afin de préserver la cohésion et l’unité du pays ».

Cellou Dalein Diallo et Alpha Condé ont également accepté de respecter « scrupuleusement » les résultats qui émaneront du second tour  et ont promis de « prendre des dispositions utiles pour que leurs militants acceptent » le résultat des urnes.

Respecter l’indépendance de la Ceni

Tous deux ont par ailleurs réaffirmé qu’ils respectaient l’indépendance de la Commission électorale (Ceni) et se sont engagés à « recourir exclusivement aux moyens de droit pour toute réclamation qu’ils viendraient à formuler à la suite de la proclamation provisoire des résultats ».

Alpha Condé en avait déjà fait la promesse mercredi lors d’une visite à Paris , tandis que Cellou Dalein Diallo avait lui affirmé le lendemain qu’il ne doutait pas de sa victoire au second tour de l’élection.

Le second tour est prévu le 19 septembre et opposera l’ancien Premier ministre Cellou Dalein Diallo (UFDG), qui avait obtenu 43,69 % des voix au premier tour, à l’opposant historique Alpha Condé (RPG), qui avait lui remporté 18,25 % des suffrages.