Politique

Secondes noces pour Éric Besson

Après avoir déprogrammé son mariage, dont la sérénité était menacée par de turbulents internautes, le ministre de l’Immigration a finalement convolé avec une semaine d’avance par rapport à la date initialement prévue. Son épouse, Yasmine Tordjman, est une Tunisienne de 24 ans.

Mis à jour le 13 septembre 2010 à 16:24

Dimanche 12 septembre, le ministre français de l’Immigration Éric Besson, 52 ans, s’est marié en toute discrétion avec la jeune Tunisienne de 24 ans Yasmine Tordjman, étudiante depuis quatre ans dans une école d’art parisienne où elle suit un cursus de design publicitaire. « Oui, je me suis marié ou plus exactement je me suis remarié », a expliqué lundi le ministre, qui a divorcé en 2009 de la géographe et professeure d’université à Paris IV Sylvie Brunel, avec qui il a eu trois enfants.

La cérémonie, fixée le 16 septembre, avait été déprogrammée dix jours avant en raison d’un appel au chahut par des internautes décidés à protester contre la politique suivie par le ministre. « Je n’ai pas peur des chahuts ou des canulars mais je n’envisage pas d’utiliser les moyens publics de sécurité pour un mariage qui relève de la sphère privée », s’était-il justifié.

« Majeure et vaccinée »

Si l’union a été avancée d’une semaine, et a été célébrée au ministère de l’Immigration où M. Besson dispose d’un logement de fonction, c’est bien la mairesse du 7e arrondissement de Paris qui a officié comme prévu, c’est-à-dire Rachida Dati.

Mais le mariage ne sera pas officiel en Tunisie, où l’État ne reconnaît pas les unions entre une musulmane et un non-musulman. Un problème qui n’a pas fait reculer Mme Besson, arrière petite-fille de l’ancienne première dame de Tunisie, Wassila Bourguiba, même si elle n’a aucun lien de filiation avec l’ex-président. Et à ceux qui émettent des réserves, elle répond en toute indépendance qu’elle est « majeure et vaccinée »…

Lire aussi « Qui est la future Mme Besson ? » dans le n° 2592 de Jeune Afrique, en kiosques du 12 au 18 septembre 2010.