Société

Abdelhak Benchikha, nouveau sélectionneur des Fennecs

Mis à jour le 14 septembre 2010 à 10:25

Le remplaçant de Rabah Saâdane est désormais connu : il s’agit de Abdelhak Benchikha, un technicien algérien au palmarès déjà bien étoffé.

Finalement, l’Algérie n’aura pas d’entraîneur étranger à la tête de son équipe nationale de football. Ni Rolland Courbis ni Pierre Lechantre. C’est la solution interne qui s’est imposée, presque à l’unanimité semble-t-il : l’entraîneur des Fennecs A’, Abdelhak Benchikha, 47 ans, est officiellement devenu le sélectionneur des Verts depuis lundi. Il possède les mêmes prérogatives que son prédécesseur démissionaire Rabah Saâdane et sera en poste jusqu’à la CAN 2012, à laquelle il doit qualifier l’équipe nationale. Son baptême du feu aura lieu le 9 ou le 10 octobre à Bangui contre la République centrafricaine, lors de la deuxième journée des éliminatoires de la CAN.

Staff renforcé

« Cette nomination répond au souci de la Fédération de faire confiance aux techniciens algériens de haut niveau d’une part et à celui d’assurer d’autre part la stabilité de l’encadrement de l’équipe nationale au moment où celle-ci se trouve en pleine phase de qualification pour la Coupe d’Afrique des nations 2012 », écrit la Fédération algérienne de football (FAF) dans un communiqué. La FAF précise que « le staff technique, outre sa composante actuelle, sera renforcé dans le but d’améliorer son rendement ».

Tous les espoirs sont permis avec Abdelhak Benchikha, qui est loin d’être un novice. Son palmarès, d’ailleurs, parle pour lui : entraîneur du Club africain (CA), il a été champion de Tunisie en 2008 puis vainqueur de la coupe d’Afrique du Nord des clubs champions, le 25 janvier 2009. Auparavant, il a été champion d’Algérie avec le CR Belouizdad en 2000 et 2001. Après un passage remarqué au Qatar, il devient sélectionneur des Fennecs A’, qu’il parvient à qualifier au Championnat d’Afrique des nations (Chan) qui aura lieu en 2011 au Soudan.