Politique

Kagamé réagit contre l’accusation « absurde » de génocide de l’ONU

| Par
Paul Kagamé, le 9 août, à Kigali.

Paul Kagamé, le 9 août, à Kigali. © SIMON MAINA/AFP

En visite de travail de deux jours à Londres, Paul Kagamé a qualifié, devant les participants à la Conference Oppenheirmer 2010, de « juste absurde » l’accusation de génocide contenue dans le projet de rapport de l’ONU sur les crimes en RD Congo.

C’est la première fois qu’il s’exprime publiquement et de manière précise sur le sujet. Lors d’une allocution devant l’Institut international pour les études stratégiques de Londres, le président rwandais Paul Kagamé a sévèrement critiqué le projet de rapport de l’ONU (qui doit être publié le 1er octobre) accusant des militaires rwandais de génocide entre 1996 et 1998 en RD Congo.

« Accuser les forces rwandaises ou le Rwanda d’avoir commis un génocide au Congo ou ailleurs, après ce qui est arrivé dans notre pays est juste absurde », a assuré Kagamé. Selon lui, ce serait plutôt aux Nations unies d’être interrogées sur « ce qui s’est mal déroulé au Congo, dans la région des grands lacs ou même au Rwanda ».

Le chef de l’État, réélu en août pour un second mandat avec 93 % des suffrages, s’est aussi exprimé sur les critiques ayant visé le processus électoral. « Le résultat des élections au Rwanda est dû à l’exercice de la liberté par les Rwandais plutôt qu’au manque de libertés », a-t-il affirmé. Avant de toucher un mot sur l’amélioration des relations entre la RD Congo et le Rwanda : « Nous avons énormément arrangé les relations et cela continue. »
 
 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3100_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer