Politique

Le Polisario arrête Sidi Mouloud sur la route de Tindouf

L’inspecteur général de la sûreté du Front Polisario a été arrêté dans la nuit de mardi à mercredi alors qu’il se rendait dans les camps de Tindouf, selon l’agence de presse marocaine Amap.

Mis à jour le 22 septembre 2010 à 19:45

De l’embarras, le Polisario est passé à la fermeté, voire plus. Selon l’Agence Maghreb Arabe Presse (Amap), agence officielle du royaume chérifien, qui cite des « médias internationaux », Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud a été arrêté mardi soir par les membres du Polisario au poste frontière des camps de Tindouf, alors qu’il arrivait de la Mauritanie. Depuis aucune nouvelle de lui n’a été diffusée.

Le 30 août, cet inspecteur général de la sûreté du Front Polisario avait quitté le Maroc, où il se trouvait depuis trois mois, pour aller défendre le plan d’autonomie marocain pour le Sahara occidental dans les camps de Tindouf . Un revirement que l’intéressé refusait de qualifier de « ralliement ».

Mais il se doutait du sort que lui réserverait le Polisario. Dans une lettre au Conseil consultatif des droits de l’homme (CCDH), envoyée avant son départ du Maroc, il écrivait : « Je supervise, de par mes fonctions, toutes les prisons de Tindouf, et je ne crains pas d’y séjourner pour exprimer et défendre mes positions. »

La journée qui a précédé son arrestation, Sidi Mouloud avait lancé un appel à l’opinion publique sahraouie et internationale pour exprimer sa détermination à défendre ses convictions malgré les récentes menaces d’arrestation du Polisario.