Politique

La rentrée africaine de Claude Guéant

Le secrétaire général de l’Élysée, qui a rencontré samedi dernier le chef de la junte nigérienne Salou Djibo, doit se rendre en Côte d’Ivoire les 2 et 3 octobre, dans la perspective de la présidentielle du 31 octobre prochain. Il devrait être accompagné par André Parant, conseiller « sud-Sahara » de Nicolas Sarkozy.

Par
Mis à jour le 26 septembre 2010 à 17:52

Contrairement à ce que nous avions écrit précédemment, Robert Bourgi ne pourra se joindre à Claude Guéant pour sa visite ivoirienne les 2 et 3 octobre, un mois avant la date prévue pour la présidentielle (31 octobre). Mais le secrétaire général de l’Elysée sera accompagné par André Parant, adjoint chargé du Sud-Sahara (Mauritanie comprise) de Jean-David Levitte, conseiller diplomatique de Nicolas Sarkozy. Outre le président Laurent Gbagbo, Guéant envisage de rencontrer les deux opposants, Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié pour, affirme-t-on, leur passer le message suivant : « Paris n’a pas de candidat. Respectez le verdict des urnes ».

Guéant et Djibo parlent d’Aqmi

Par ailleurs, selon nos informations, Claude Guéant a rencontré le chef de la junte nigérienne, Salou Djibo, le samedi 25 octobre en fin d’après-midi et en compagnie de Robert Bourgi. Au cœur des discussions : les problèmes sécuritaires posés par Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) dans la bande sahélo-saharienne. Le 22 septembre, Aqmi a revendiqué l’enlèvement de cinq Français, d’un Malgache et d’un Togolais, six d’entre eux étant des salariés d’Areva et de Vinci. Le rapt des sept otages a eu lieu à Arlit, le 16 septembre dernier. Paris a affirmé vouloir rentrer en contact avec les ravisseurs.