Archives

Le Japon en lice pour le manganèse de Tambao

Par
Mis à jour le 26 septembre 2010 à 19:46

Les jeux ne sont pas faits pour la mine de Tambao, au nord du Burkina Faso. Un consortium brésiliano-japonais, Mitsui Mining-Vale, est toujours dans la course.

Le groupe minier nippon Mitsui Mining, tête de pont d’un consortium formé avec le brésilien Vale, est toujours intéressé par l’exploitation de la mine de manganèse de Tambao, dans le Nord du Burkina Faso. Le consortium entend exploiter ce gisement estimé à 20 millions de tonnes sur vingt ans, à raison d’un millions de tonnes par an pour alimenter notamment son usine en Mongolie. Mais avant cela, il devrait trouver un compromis avec le gouvernement burkinabé sur le financement d’un chemin de fer facilitant l’acheminement du minerai. Les autorités burkinabés souhaitent qu’il soit pris en charge par l’exploitant. Côté japonais, on estime que la taille de la mine, même si sa qualité est bonne (50% de manganèse), n’est pas suffisante pour financer la totalité du coût de la construction d’une voie ferrée. Les négociations semblent aujourd’hui s’orienter vers un accord de cofinancement.