Droits de l’homme

Coupable de « jet de pierre » sur le convoi présidentiel, Tungulu meurt en détention

| Par Jeune Afrique
Photo d'Armand Tungulu tirée d'une "page" en sa mémoire sur Facebook.

Photo d'Armand Tungulu tirée d'une "page" en sa mémoire sur Facebook. © Dailymotion

Le Congolais, Armand Tungulu qui avait jeté une pierre sur le convoi du président Joseph Kabila, a été retrouvé mort samedi. Le cabinet du procureur général évoque un suicide, ce qui ne convainc pas les organisations de défense des droits de l’homme.

Armand Tungulu, un Congolais arrêté mercredi 29 septembre pour avoir jeté une pierre sur le convoi du président Joseph Kabila dans le centre-ville de Kinshasa, a été retrouvé mort samedi dans un cachot de la garde républicaine.

Se basant sur « les enquêtes préliminaires », le cabinet du procureur général de République a indiqué qu’Armand Tungulu « se serait suicidé dans la nuit du 1er au 2 octobre […] à l’aide d’un tissu dont il se servait comme oreiller », dans un communiqué.

Armand Tungulu, âgé d’une trentaine d’année, résidait habituellement en Belgique et séjournait à Kinshasa depuis peu. Après son arrestation jeudi, l’Association africaine de défense des droits de l’homme (Asadho) avait affirmé qu’il avait été « tabassé » par les garde-corps du président.

Tissu d’oreiller

À la suite de l’annonce de son décès, plusieurs ONG congolaises ont remis en cause la version officielle et réclamé une commission d’enquête « objective et impartiale ».
« On ne peut pas comprendre qu’une personne se soit tuée avec un tissu d’oreiller alors que nous savons tous qu’il n’y a pas d’oreiller dans les cachots de la RDC », a ainsidéclaré Me Jacob Baluishi, de l’Observatoire congolais des droits humains (OCDH).

D’après les ONG, d’autres personnes, dont des militants des droits de l’homme, ont été arrêtées sur les lieux de l’incident mercredi dernier. (avec AFP)

__

Précision : Armand Tungulu est né le 6 juin 1970. Il n’était donc pas âgé d’une trentaine d’années mais bien de quarante ans au moment de sa mort. Nous vous prions de nous excuser pour cette erreur.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte