Sport

Robert Nouzaret : « Contre le Cameroun, ce sera très délicat »

Le sélectionneur de la RDC dit n'accepter que les critiques du président de la fédération.

Le sélectionneur de la RDC dit n'accepter que les critiques du président de la fédération. © Panapress

Battue (2-4) par le Sénégal à Lubumbashi lors de la première journée des éliminatoires de la CAN 2012, la RD Congo n’a plus vraiment le droit à l’erreur. Avant déplacement décisif au Cameroun le samedi 9 octobre, Robert Nouzaret revient sur ses difficultés à composer un bon groupe de joueurs.

JEUNE AFRIQUE : Robert Nouzaret, si on vous dit que la RDC joue gros samedi prochain à Garoua ?

ROBERT NOUZARET : Mais on savait que ce groupe était un des plus difficiles ! La RDC est 132e au classement Fifa. Il ne suffit pas d’arriver sur le terrain en disant que nous sommes la RDC pour gagner ! Même contre l’Île Maurice, ça ne sera pas simple. Mais commençons par essayer de faire un résultat au Cameroun, et nous verrons après. Ce sera très délicat, mais on va tout faire pour prendre au moins un point. C’est le Cameroun en face, il ne faut pas l’oublier !

Vous sentez la pression monter ?

Mais elle est toujours là ! En RDC, elle est très forte mais j’ai passé l’âge de me laisser impressionner. Moi, j’essaie de bâtir un groupe avec les joueurs dont je dispose. Ces dernières semaines, j’ai observé des internationaux en France, en Belgique et en Angleterre, pendant que Santos, mon adjoint, a suivi les matches au pays. J’avais moi même regardé des rencontres, notamment de Mazembé.

Et ?

En RDC, parce que l’équipe des locaux a remporté le Championnat d’Afrique des nations en 2009 et que le TP Mazembé a gagné la Ligue des champions la même année, ils sont persuadés qu’il ne faut mettre que des mecs qui jouent au pays. Il en en faut, certes, mais on a besoin des « Européens ». Quand j’ai donné ma liste pour le match au Cameroun, on m’a dit que je ne pouvais pas sélectionner un joueur qui joue en troisième division en France (Milambo, à Beauvais), parce que dans les statuts, il ne faut sélectionner que des types qui jouent en Division 1 ou 2. J’ai halluciné. Mais je l’ai gardé quand même !

Cette défaite face au Sénégal, était-elle prévisible ?

On a joué un match amical en Égypte le 11 août (défaite 6-3). Mais la moitié des sélectionnés ne sont pas venus. Contre le Sénégal, j’avais convoqué Lua Lua, mais il n’était pas là. Je l’ai rappelé pour le déplacement au Cameroun, on verra s’il vient. Mais quand vous faites une liste de 22 en Afrique, il faut croire au Père Noël pour s’imaginer qu’ils vont être présents. Ce match n’avait pas été préparé dans les meilleures conditions.

Pourquoi Mbokani (Monaco) ne figure-t-il pas dans votre groupe ?

Parce qu’à l’occasion du regroupement fin août à Lubumbashi avant RDC-Sénégal, il a sauté un repas en commun pour aller rencontre Moïse Katumbi, son ancien président à Mazembé, alors que tous les autres étaient là. C’est inadmissible, et je l’ai sanctionné.

Vous ne subissez pas trop les pressions de l’entourage de la sélection ?

Vous rigolez ? À la mi-temps de RDC-Sénégal, il y avait plein de mecs dans le vestiaire. Je ne savais même pas qui c’était pour la plupart. Je les ai virés rapidement. La seule personne dont j’accepte les critiques, c’est Constant Omari, le président de la fédération. Les autres… Pfff… Tiens, je vais vous faire marrer. On m’a envoyé une liste de sélectionnés pour le match au Cameroun. Une liste concertée, était-il précisé. Signée par personne, bien sûr. Je n’avais jamais vu ça, ni en Guinée, ni en Côte d’Ivoire !

Vous restez tout de même optimiste pour le football congolais ?

Oui, car il y a de très bons joueurs dans ce pays. Mais il y a tout à faire au niveau de la formation. On a l’impression que ce n’est pas une priorité. Or, c’est la base de tout. Je crois hélas que c’est une volonté politique de ne pas s’y attarder. Par contre, le pays veut organiser la CAN 2015. C’est une bonne idée. Mais il faut s’y préparer maintenant.

 

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte