Politique

Les avocats du président en renfort

| Par

Les avocats du président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema dans l’affaire dite des « biens mal acquis », Mes Olivier Pardo et Isabelle Thomas-Werner, avaient fait le déplacement lors de la conférence de presse organisée par la Guinée équatoriale à Paris mercredi.

Olivier Pardo a même pris lui-même la parole pour répondre aux journalistes sur ce dossier. Ils ont ensuite chaleureusement félicité l’ambassadeur équato-guinéen et le conseiller du président pour leur « plaidoirie » devant les journalistes.

Olivier Pardo a rappelé qu’une plainte a été déposée par Teodoro Obiang Nguema pour « dénonciation calomnieuse » contre l’ONG Transparency International, et une autre en diffamation contre le Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD), auteur d’un rapport intitulé « Bien mal acquis, à qui profite le crime ».

Dans ce dernier dossier, une première audience doit se tenir le 5 novembre devant la 17e chambre correctionnelle de Paris, pour décider de la date des plaidoiries. Les avocats tenteront de démontrer que les ONG sont soutenues par de puissants intérêts financiers. Affaire à suivre.
 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3097 ok 600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte