Politique

Huit miliciens Maï-Maï tués dans une base de la Monusco

Une offensive de rebelles Maï-Maï dans une base de la Monusco dans la province du Nord-Kivu aurait fait huit morts du côté de la milice.

Par
Mis à jour le 25 octobre 2010 à 18:01

« Une cinquantaine d’hommes armés de fusils AK47 et d’armes de fabrication locale » – des rebelles Maï-Maï selon toute vraisemblance – ont mené une attaque, samedi dernier vers 22h30, contre une base de la Mission de l’ONU en RDC (Monusco) à Rwindi (province du Nord-Kivu, est).

L’offensive a été repoussée par les Casques bleus et s’est soldée par huit morts du côté des assaillants, selon un communiqué de la Monusco.

Échange de tirs pendant « 15 à 20 minutes »

Après des « sommations répétées », les rebelles ont fait feu sur les soldats onusiens et « tenté de pénétrer de force dans l’enceinte de la base ». L’échange de tirs qui s’en est suivi a duré de « 15 à 20 minutes » avant que les agresseurs, qui « selon les premières indications, semblent appartenir à un groupe Maï-Maï », ne prennent la fuite.

Cet accrochage est le deuxième depuis le 18 août quand une soixantaine de miliciens Maï-Maï avaient attaqué une base de l’ONU, toujours dans le Nord-Kivu. Trois Casques bleus indiens avaient alors été tués à l’arme blanche.