Politique

Mohammed VI reçoit Christopher Ross à Casablanca

Mohammed VI et Christopher Ross, le 25 octobre, au palais royal de Casablanca.

Mohammed VI et Christopher Ross, le 25 octobre, au palais royal de Casablanca. © MAP

La tournée au Maghreb de l'envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Christopher Ross, s'achève au Maroc, où il a été reçu par le roi Mohammed VI et par les plus hautes autorités du royaume. Objectif : préparer le prochain round de négociations avec le Front Polisario.

L’entretien s’est déroulé à Casablanca en présence du ministre des Affaires étrangères Taieb Fassi Fihri. Le 25 octobre, l’envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara Occidental, Christopher Ross, était reçu par le roi Mohammed VI. Peu après la rencontre, Ross a  précisé que ses entretiens avec les autorités marocaines, qu’il a qualifiés « d’utiles », concernaient « l’impérieuse nécessité d’atténuer la tension qui prévaut [dans la région, NDLR] et d’éviter tout ce qui est de nature à assombrir le climat ou à entraver le progrès lors du prochain round des négociations ».

Pourparlers avec le Polisario début novembre

De fait, la raison de la présence de l’émissaire onusien au Maroc est de préparer les prochains pourparlers entre le royaume chérifien et le Front Polisario début novembre. Des rencontres qui devraient avoir lieu en « présence de l’Algérie et de la Mauritanie » en tant que « pays voisins » pour « parvenir à un règlement politique juste, durable et convenu entre les deux parties garantissant au peuple du Sahara occidental le droit d’autodétermination, et ce avec l’appui des pays de la région, particulièrement les deux pays voisins », a expliqué Christopher Ross.

Pour impliquer tous les acteurs du conflit, celui-ci a entrepris depuis la semaine dernière une tournée au Maghreb qui l’a d’abord conduit à Alger, alors que Ban ki-Moon était lui-même à Rabat, puis à Tindouf (siège du Front Polisario dans le sud-ouest algérien), Nouakchott et Rabat. Dans la ville royale, Ross s’était entretenu avec Taieb Fassi Fihri et le ministre marocain de l’Intérieur Taieb Cherkaoui, selon la même source. (Avec AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte