Culture

Honneur au « tout-monde » d’Édouard Glissant

Galaade Éditions et le Fonds de dotation Agnès b. organisent le 3 novembre prochain, au Théâtre de l’Odéon, une soirée de lectures et de performances en hommage* à l’inventeur du concept de « tout-monde », Édouard Glissant.

Par
Mis à jour le 1 novembre 2010 à 15:22

Le poète Édouard Glissant, le 17 janvier 2009. © Capture d’écran

Prix Renaudot pour La Lézarde en 1958, le poète antillais est l’une des figures majeures de la scène intellectuelle française contemporaine. Il est à l’origine d’une pensée novatrice sur la condition de l’homme à l’ère de la mondialisation et du nomadisme.

Son dernier ouvrage La Terre le feu l’eau et les vents (Galaade Éditions, 352 pages, 24 euros) est une anthologie de la poésie mondiale de tout temps où cohabitent Nazim Hikmet, Dante, Tchicaya U’Tam Si, Rimbaud et d’autres grandes voix du « tout-monde ». Et selon un ordre ni logique ni chronologique, mais selon des « rapports d’énergie, des apaisements et des somnolences, des fulgurations de l’esprit et de lourdes et somptueuses cheminaisons de la pensée ».

Marianne Basler, Sophie Bourel, Alex Descas, Behi Djanati-Atai, Greg Germain, Charles Gonzales, Tcheky Karyo, Mike Ladd, Denis Lavant, Sapho, Abdelwahab Meddeb, Pierre Oster et Antoine Raybaud se succèderont sur scène. Ils liront, en français, en arabe, en anglais ou en espagnol, les poèmes de Glissant, mis en musique et espace par Razerka Ben Sadia-Lavant.

______

*Théâtre de l’Odéon, Grande salle, place de l’Odéon.
3 novembre 2010 à 20h.
Tarifs de 6 à 18 € 
Location au 01 44 85 40 40 ou sur www.theatre-odeon.fr