Politique

Présidentielle : les rumeurs se multiplient durant l’attente des résultats

Les autorités sont très fermes : aucune estimation concernant le premier tour de l’élection présidentielle ivoirienne ne peut être annoncée si elle n’émane pas de la CEI. En attendant que celle-ci se prononce, la machine à rumeur s’est donc mise en branle.

Par
Mis à jour le 1 novembre 2010 à 12:45

Début du comptage des bulletins de vote, le 31 octobre 2010 à Bouaké. © AFP

Á la Radio télévision ivoirienne (RTI), la nuit électorale a plongé les téléspectateurs dans un ennui profond. Et pour cause : les dispositions légales, rappelées avec fermeté par le Conseil national de la communication audiovisuelle (CNCA), obligent les médias  à s’abstenir de toute diffusion de tendances ou de résultats de l’élection présidentielle qui ne porteraient pas le cachet de la Commission électorale indépendante (CEI). Une CEI qui a promis de commencer à livrer les résultats disponibles dimanche à 23 heures… Mais n’a donné pour l’instant que des résultats issus des dépouillements au Danemark, en Allemagne et en Belgique… qui représentent à peine 0,2 % des suffrages !

L’enjeu de la transmission et de la diffusion des résultats électoraux est important. Dans son bureau de vote de la Riviera Golf, le candidat-président Laurent Gbagbo s’est montré insistant sur cette thématique. « Il ne faut pas que les candidats ivoiriens se donnent en spectacle en allant proclamer chacun son résultat. On a une loi qui est claire. C’est la Cei qui est seule habilitée à proclamer les résultats provisoires. Après elle, le Conseil constitutionnel proclamera les résultats définitifs. Si nous respectons la loi et que nous nous en tenons aux prescriptions de la loi, il n’y aura pas de difficultés pour la Côte d’Ivoire », a-t-il martelé.

En l’absence de résultats partiels significatifs, la « machine à rumeurs » a donc tourné à plein régime durant « la nuit la plus longue » : celle du dimanche à lundi. Les SMS – qui n’ont finalement pas été interdits, en dépit d’une rumeur tenace –, les réseaux sociaux, et le téléphone sont utilisés pour se communiquer les tendances… en attendant une annonce officielle de la CEI.