Politique

Présidentielle : les premiers résultats placent Gbagbo et Ouattara en tête

La proclamation de résultats hors diaspora de l’élection présidentielle ivoirienne 2010 a commencé cette nuit sur la RTI. Les scores des quatorze candidats divulgués concernent onze régions sur dix-neuf, qui représentent autour de 54 % de l’électorat national.

Par
Mis à jour le 3 novembre 2010 à 08:40

Les trois principaux candidats, Ouattara, Gbagbo et Bédié. © Photomontage J.A.

Un premier constat s’impose pour les premiers résultats de l’élection présidentielle ivoirienne, délivrés dans la nuit du 2 au 3 novembre par la Commission électorale indépendante (CEI). Laurent Gbagbo s’impose à Abidjan et dans le sud du pays, tandis qu’Alassane Dramane Ouattara et Henri Konan Bédié semblent maintenir leur force dans leurs bastions traditionnels, même si le dernier est secoué dans certaines de « ses » zones.

Dans la région de la vallée du Bandama, dont Bouaké, fief des rebelles, est la capitale, l’ex-Premier ministre Alassane Ouattara arrive en tête avec 49,85 % des voix, devant l’ancien président Henri Konan Bédié (38,56 %) et le chef de l’État sortant Laurent Gbagbo (9,41 %). Dans le Bafing (nord, chef-lieu Touba), le président du Rassemblement des républicains (RDR) vient en tête avec 73,35 % des suffrages, suivi de Gbagbo (15,87 %) et de Bédié (5,17 %). Dans le Worodogou, toujours dans le nord, Ouattara fait 87,5 %, suivi de Gbagbo (6,94 %) et de Bédié (4,12 %). Dans la région des Savanes, deuxième après la région d’Abidjan avec plus de 6 % du corps électoral, il écrase ses adversaires, avec 85,90% (6,50 % pour Gbagbo et 4, 92 % pour Bédié).

Bédié, candidat du Parti démocratique du Côte d’Ivoire (PDCI) remporte une majorité confortable dans les régions du « V » baoulé, au centre et au centre-est du pays. Dans le N’Zi Comoé, il l’emporte avec 65,53 %, contre 24,24 % pour Gbagbo et 7,20 % pour Ouattara. Dans la région des Lacs, il a 69,03 % des voix, devant Ouattara (15,35 %) et Gbagbo (12, 89 %).

Laurent Gbagbo légèrement en tête

Laurent Gbagbo, chef de l’État sortant, candidat du Front populaire ivoirien (FPI) et originaire du centre-ouest, maintient jusqu’à présent sa place de leader dans la région des Lagunes, où se trouve la ville très disputée d’Abidjan. Les résultats partiels communiqués lui donnent plus de 55 % des voix, devant Ouattara (environ 24 %) et Bédié (environ 19 %).

Dans la région de l’Agnéby (sud), il maintient sa suprématie avec 74,89 % des voix, devant Bédié, qui a 12,08 % et Ouattara (11,01 %). Il effectue une petite percée dans la zone du Sud-Comoé, traditionnellement disputée âprement par le PDCI et son parti, le FPI. Il y obtient 55,06 % des voix contre 22,29 % pour Ouattara et 20,42 % pour Bédié, qui y recule nettement. Dans la zone multiethnique de la Marahoué (centre), enfin, il possède une majorité relative (45,39 %), contre 30,87 % pour Bédié et 21,73 % pour Ouattara.

Les résultats provisoires disponibles, qui concernent plus de la moitié de l’électorat, placent le président sortant Laurent Gbagbo en tête, avec 36,57 % des suffrages, talonné par Ouattara (33,76 %), lui-même suivi par Bédié (26,91 %).