Politique

Présidentielle : résultats au compte-gouttes

Mis à jour le 10 novembre 2010 à 09:28

Deux jours après le scrutin du second tour de la présidentielle guinéenne, les premiers chiffres sont tombés mardi soir, en très petites quantités.

La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) a rendu publics mardi 9 novembre au soir les premiers résultats du second tour de l’élection présidentielle qui s’est tenu dans le calme le 7 novembre. Les chiffres très partiels donnent une légère avance à Cellou Dalein Diallo (UFDG) avec 51,68% des voix contre 48,34% à son adversaire Alpha Condé (RPG). Ils ne portent en effet que sur deux communes de Conakry (Dixinn et Kaloum), trois préfectures (Coyah, Boffa et Fria) et douze consulats, soit à peine plus de 10% de l’électorat (4,2 millions d’inscrits).

De nouveaux résultats sont attendus mercredi soir. Si le président de la Ceni, le général Siaka Toumani Sangaré a promis de communiquer les données de façon quotidienne, il n’a pas précisé la date de la publication des résultats provisoires pour l’ensemble du pays. Les textes prévoient pourtant leur proclamation dans un délai de 72 heures après le scrutin.

Aucun incident majeur

Malgré les tensions politico-ethniques qui ont marqué les jours précédant le vote dans plusieurs grandes villes de Haute-Guinée notamment, à Conakry, l’attente se déroule sans incident majeur. Mais les Guinéens ne sont pas pour autant rassurés. « Nous avons peur de la réaction de ceux qui vont perdre, dit une commerçante soussou. Mon souhait est que chacun pense à la Guinée. Si nous réussissons cette élection, c’est tout le pays qui gagne. »

Un peu plus loin, un groupe de jeunes poussent des cris de joie. L’un d’eux vient de recevoir sur son mobile un texto annonçant la victoire de son candidat. Un énième SMS venant parfois de France, des États-Unis, du Sénégal, du Mali ou d’un autre pays où vivent de nombreux Guinéens. Depuis la fermeture des bureaux de vote dimanche, ce genre de sms donnant des chiffres souvent fantaisistes, arrivent plusieurs fois par jour sans que l’on connaisse leur origine…

Voir les résultats provisoires des deux communes et trois préfectures