Diplomatie

Remaniement ministériel : exit Kouchner, Michèle Alliot-Marie hérite des Affaires étrangères

Michèle Alliot-Marie passe du ministère de la Justice à celui des Affaires étrangères. © AFP

Michèle-Alliot Marie aux Affaires étrangères, Bernard Kouchner et Rama Yade aux oubliettes, la Coopération qui redevient un ministère… tout ce qui va changer dans les relations entre la France et l’Afrique avec le nouveau gouvernement.

Le remaniement ministériel annoncé par Nicolas Sarkozy voilà cinq mois, a finalement eu lieu dimanche 14 novembre. Le Premier ministre François Fillon, démissionnaire samedi soir, a été reconduit dans ses fonctions et a formé une équipe de 30 membres où l’on retrouve la plupart des ministres du gouvernement Fillon II, ainsi que quelques arrivées et départs notables.

Nouveau ministère de la Coopération

Michèle Alliot-Marie, ex-ministre de la Défense, puis de l’Intérieur et enfin de la Justice, passe aux Affaires étrangères et européennes en remplacement de Bernard Kouchner, remercié notamment pour sa prise de distance récente avec les choix du gouvernement sur le dossier des Roms.  Le portefeuille lié aux relations internationales est complété par la nomination d’Henri de Raincourt au nouveau ministère de la Coopération. Auparavant simple secrétariat d’État, ce portefeuille avait été rattaché au ministère des Affaires étrangères après la démission d’Alain Joyandet en juillet dernier.

Le ministère de l’Immigration supprimé

Laurent Wauquiez est nommé ministre des Affaires européennes, et Pierre Lellouche, secrétaire d’État chargé du Commerce extérieur.

Le ministère de l’Immigration, de l’Intégration et de l’identité nationale, dirigé par Éric Besson est supprimé et intégré à un ministère de l’Intérieur élargi qui reste sous la houlette de Brice Hortefeux. Éric Besson, lui, devient ministre de l’Industrie, de l’Énergie et de l’Économie numérique.

Rama Yade « ne regrette rien »

Plusieurs « fortes têtes » du gouvernement Fillon, symboles de l’ouverture ou de la diversité vantée par Sarkozy depuis 2007, sont évincées de cette équipe recentrée autour du président.

Ainsi Fadela Amara, ex-secrétaire d’État à la ville dont le Plan banlieues n’a jamais réellement abouti, a pâti de son franc-parler. C’est le cas aussi de Rama Yade, qui au secrétariat d’État aux Droits de l’homme avait fait montre d’un comportement d’électron libre modérément apprécié. La « protégée » du président  avait alors été priée de s’en tenir au secrétariat d’État aux Sports, où elle aurait « déçu » Nicolas Sarkozy. À peine remerciée, la benjamine du gouvernement a fait savoir qu’elle ne « regrettait rien ».

La présidente de la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde), Jeanette Bougrab, hérite d’un nouveau secrétariat d’État consacré à la Jeunesse et à la Vie associative.

Le secrétaire général de l’Élysée Claude Guéant, un temps pressenti à l’Intérieur conserve ses attributions.

La liste du gouvernement Fillon :

Alain Juppé, ministre de la Défense.
Michèle Alliot-Marie, ministre des Affaires étrangères.
Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Écologie.
Michel Mercier, Garde des sceaux.
Brice Hortefeux, ministre de l’Intérieur.
Christine Lagarde, ministre de l’Économie.
Xavier Bertrand, ministre du Travail.
Luc Chatel, ministre de l’Éducation nationale.
François Baroin, ministre du Budget, porte-parole du gouvernement.
Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.
Bruno Le Maire, ministre de l’Agriculture.
Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication.
Roselyne Bachelot, ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale.
Maurice Leroy, ministre de la Ville.
Chantal Jouanno, ministre des Sports.
Patrick Ollier, ministre chargé des Relations avec le Parlement.
Éric Besson, chargé de l’Industrie, de l’Énergie et de l’Économie numérique.
Henri de Raincourt, chargé de la Coopération.
Philippe Richert, chargé des Collectivités territoriales.
Laurent Wauquiez, chargé des affaires européennes.
Nadine Morano, chargée de l’Apprentissage et de la Formation professionnelle.
Marie-Luce Penchard, chargée de l’Outre-mer.
Pierre Lellouche, secrétaire d’état chargé du Commerce extérieur.
Nora Berra, chargée de la Santé.
Benoit Apparu, chargé du Logement.
Georges Tron, chargé de la Fonction publique.
Marie-Anne Montchamp, chargée des Solidarités et de la Cohésion sociale.
Thierry Mariani, chargé des Transports.
Frédéric Lefèbvre, chargé du Commerce, de l’Artisanat, des Petites et Moyennes entreprises, du Tourisme, des Services, des Professions libérales et de la Consommation.
Jeannette Bougrab, chargée de la Jeunesse et de la Vie associative.
 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte