Politique

Présidentielle : des affrontements font un mort à Conakry

Des affrontements ont éclaté lundi matin entre des partisans de Cellou Dalein Diallo et les forces de sécurité à Conakry, faisant au moins un mort selon des sources policières. La Ceni guinéenne devrait proclamer les résultats provisoires du second tour de la présidentielle « à partir 18h00 » (heure locale, 19h00 à Paris). Alpha Condé et son adversaire ne les ont pas attendus pour revendiquer chacun la victoire.

Mis à jour le 15 novembre 2010 à 14:10

Heurts entre partisans du candidat Cellou Diallo et policiers, le 15 novembre 2010. © AFP

La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) guinéenne devrait mettre fin à l’insoutenable suspens ce soir « à partir 18h00 » à Conakry (19h00 à Paris), en proclamant les résultats du second tour de l’élection présidentielle guinéenne. Un climat de tension règne à Conakry, où des violences ont éclaté lundi matin entre des partisans de Cellou Dalein Diallo et les forces de sécurité dans la capitale guinéenne.

Plusieurs rues ont été barrées par ces dernières tandis que des militants de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG, parti de Cellou Dalein Diallo) montaient des barricades. Divers projectiles, dont des pierres, ont été utilisés contre les forces de l’ordre. Celles-ci ont riposté avec  des gaz lacrymogènes. Au moins une personne a été tuée et des dizaines blessées dans ces violences, a appris l’AFP auprès de sources policières.

« Des militaires ont tiré sur un groupe de manifestants tuant l’un d’entre eux dans la commune de Ratoma », banlieue de Conakry, a déclaré cette source, ajoutant que des dizaines ont été blessées.

Les deux candidats revendiquent déjà la victoire

Cellou Dalein Diallo s’est déclaré vainqueur lundi, en affirmant se baser sur des résultats « purgés » de « fraudes ».

Alpha Condé non plus n’a pas attendu l’annonce officielle pour se proclamer vainqueur lors d’une conférence de presse dans la matinée de lundi à Conakry.

« Moi, je sais que j’ai gagné », a-t-il affirmé. « J’ai gagné quatre communes sur cinq à Conakry, toutes les préfectures de Basse-Guinée à part Boké, toutes les préfectures de la Forêt et de la Haute-Guinée. Comment voulez que je ne gagne pas ? », interroge-t-il.

Resté plutôt en retrait depuis le scrutin du second tour le 7 novembre, Alpha Condé, est donc sorti de sa réserve. Le possible report de la proclamation des résultats, initialement prévue ce lundi, est visiblement perçu comme une manœuvre de ses adversaires.

Les résultats ce lundi ?

Dimanche soir, Cellou Dalein Diallo avait menacé de ne pas reconnaître les résultats du second tour s’ils étaient proclamés dès lundi, comme le délai légal le prévoyait. Selon lui, la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) doit repousser cette proclamation pour « prendre le temps » de bien examiner toutes les « réclamations ».

La Ceni « doit publier les résultats ce lundi et respecter les délais impartis », lui a répondu Alpha Condé en conférence de presse lundi.

Dimanche soir, le président de la Ceni Siaka Sangaré, semblait sceptique quant à l’opportunité d’un nouveau délai . « Je pense, sincèrement, que nous avons traité avec le maximum d’attention toutes les réclamations », a-t-il indiqué, avant de préciser que la demande de Cellou Dalein Diallo serait soumise « à l’appréciation de l’ensemble de [ses] collaborateurs, lundi matin ». Une réponse était toujours attendue à la mi-journée à Conakry.

Condé remporte Conakry

Selon les résultats provisoires partiels, qui ont été actualisés par la Ceni dimanche soir, les deux candidats sont au coude à coude. Moins de 24 000 voix (sur près de 2 000 000 déjà dépouillées) les séparaient alors que 71 % des résultats étaient connus, avec une très légère avance de Cellou Dalein Diallo.

Alpha Condé a devancé Cellou Dalein Diallo d’extrême justesse (50,87 % des voix) dans la capitale, Conakry, la seule région dont les résultats provisoires sont entièrement connus.

Les résultats de 13 circonscriptions sur les 38 que compte le territoire guinéen n’ont pas encore été dévoilés. (avec AFP)