Société

Le TP Mazembe réalise un doublé historique à Radès

Le Tout Puissant Mazembe de Lubumbashi a remporté pour la deuxième fois consécutive la finale de Ligue des champions de football, en signant un nul (1-1) en match retour contre l’Espérance de Tunis samedi 14 novembre à Radès.

Par - Amadou Djibril
Mis à jour le 15 novembre 2010 à 16:57

Deo Kanda, l’unique buteur du TP Mazembe lors de la finale retour à Radès. © AFP

En l’emportant 5 à 0 au match aller à Lubumbashi, les Congolais s’étaient quasiment assuré le titre. Malgré tout, les Tunisiens croyaient encore au miracle avant le début de la rencontre.

En ouvrant le score 1-0 à la 24e minute, le Ghanéen Harrison Afful leur redonne rapidement l’espérance. Malheureusement, avant la reprise du jeu après ce but, l’arbitre sud-africain Daniel Bennett expulse leur arrière droit Aymen Ben Amor pour crachat sur un adversaire.

La sortie de Ben Amor pèse ensuite lourdement dans la suite de la rencontre. Mais les hommes de Faouzi Benzarti se battent et tentent à plusieurs reprises de provoquer le camp de Robert Kidiaba. En infériorité numérique et face à l’étau congolais, ils n’arrivent toutefois pas à doubler la mise, face à un TP Mazembe solide à tous les niveaux.

À la reprise, les « Sang et Or » tunisiens, portés par plus de 50 000 supporters, paraissent encore y croire. Mais à l’heure de jeu, la partie change de visage. La défense de l’Espérance, visiblement fatiguée, laisse beaucoup d’espaces aux Congolais.
 
À la 67e minute, l’excellent Déo Kanda, rentré quelques instants plus tôt, intercepte une passe et s’infiltre dans la défense tunisienne avant de battre le gardien Ben Chrifia. La rencontre qui est ensuite équilibrée jusqu’au coup de sifflet final, finira sur ce score nul de 1-1.

En réussissant son deuxième doublé ce samedi, 41 ans après le premier (1967-1968), le TP Mazembe est entré dans l’histoire.
 
Le club congolais est devenu la troisième équipe en nombre de victoires (quatre) derrière les deux clubs égyptiens, Al-Ahly (six) et Zamalek (cinq).

Ce champion d’Afrique représentera le continent au Mondial des clubs champions, prévu  pour décembre prochain aux Émirats Arabes Unis.