Politique

Mystérieuse rupture diplomatique

La Gambie a rompu toutes ses relations diplomatiques avec l’Iran lundi, sans en préciser les raisons. 

Mis à jour le 23 novembre 2010 à 13:10

Le président gambien Yahya Jammeh, en 2006. © AFP

Tous deux montrés du doigt par la communauté internationale, la Gambie et l’Iran s’étaient beaucoup rapprochés ces dernières années. La soudaine rupture, par Banjul, des relations diplomatiques entre les deux pays, n’en est que plus surprenante.

« Tous les projets et programmes existant en coopération avec le gouvernement de la République islamique d’Iran ont été annulés », a indiqué le ministère gambien des Affaires étrangères, dans un communiqué.

Cargaison d’armes

« En conséquence, le gouvernement de Gambie demande à tous les ressortissants iraniens représentant les intérêts du gouvernement d’Iran en Gambie de quitter le pays dans les 48 heures », ajoute le texte, sans préciser la cause de la rupture.

Seule piste à ce stade, la récente saisie d’une cargaison d’armes par le Nigeria. Abuja en a informé le Conseil de sécurité des Nations unies la semaine dernière, après avoir intercepté un navire, en provenance d’Iran, contenant des roquettes et des grenades notamment.

Téhéran a indiqué que la cargaison appartenait à une société privée et était destinée à un pays d’Afrique de l’Ouest. Il s’agirait de la Gambie. (avec AFP)