Banque

Africa Finance Corporation et la BOAD joignent leurs forces dans les infrastructures

| Par Jeune Afrique
Le siège de la BOAD, à Lomé, au Togo. DR

Le siège de la BOAD, à Lomé, au Togo. DR ©

Africa Finance Corporation et la Banque ouest-africaine de développement ont formalisé une collaboration visant à promouvoir le développement des infrastructures à travers l’Afrique occidentale.

En signant un protocole d’entente au siège social de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) à Lomé, au Togo, la BOAD et Africa Finance Corporation (AFC) ont formalisé une collaboration visant à promouvoir le développement des infrastructures à travers l’Afrique occidentale. Ce protocole est destiné à fournir un cadre pour la coopération et la collaboration ainsi qu’à faciliter à la fois l’investissement direct et le cofinancement de projets d’infrastructure.

Il s’agit d’harmoniser davantage les efforts institutionnels qui visent à promouvoir le financement des opérations commerciales et des projets et par conséquent le développement économique de l’Afrique occidentale. Cette collaboration stratégique devrait permettre à AFC et à la BOAD de réaliser plusieurs co-investissements dans des États francophones et lusophones d’Afrique occidentale.

Power Africa

Lire aussi :

Power Africa, le plan d’Obama pour électrifier l’Afrique
Guinée-Bissau : la BOAD débloque près de 500 millions de dollars
Ecobank Capital boucle trois opérations

AFC est une institution financière multilatérale créée en 2007 avec un capital initial d’un milliard de dollars et dont la mission consiste à catalyser les investissements dans l’infrastructure à travers le secteur privé en Afrique. Pour exécuter son mandat, AFC a établi des partenariats au niveau régional avec d’autres institutions telles que la Banque africaine de développement, la Banque africaine d’import-export, la Banque islamique de développement, la Nigerian Sovereign Investment Authority (NSIA – Autorité souveraine d’investissement du Nigeria), etc.

Elle a également des partenariats au niveau international avec le Fonds chinois pour l’Afrique, l’Infrastructure Development Finance Company of India, le FMO et le gouvernement des États-Unis par le biais de l’USAID dans le cadre de la « Power Africa Initiative » du président des États-Unis.

« Cadre solide »

Pour Andrew Alli, le PDG d’AFC cité dans un communiqué, « ce protocole fournit un cadre solide à la BOAD et à AFC pour renforcer notre engagement envers le développement économique de l’Afrique occidentale, par le biais de la facilitation du commerce et la fourniture d’une infrastructure capitale ».

Cristian Adovelande, président de la BOAD, a quant à lui affirmé que « les exigences de croissance de l’Afrique et ses immenses réserves de ressources naturelles, en particulier en Afrique occidentale, ne peuvent être exploitées sans une collaboration accrue pour le financement et le développement de projets entre les institutions des secteurs privé et public. Notre relation avec AFC formalise notre processus d’engagement dans le financement conjoint de projets commerciaux et d’infrastructure. »

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte